mercredi 21 octobre 2020

Partenariats et partage de compétences du Plateau de Saclay au Val de Gally

 

le 20 octobre 2020, au Restaurant le Bouchon, de Toussus le Noble, c'est scellé un partenariat et un partage de compétences.
Des destinations nouvelles, des projets et des actions qui se dessinent dans un développement autour de l'Histoire et l'Innovation dans une valorisation du patrimoine aéronautique.  

De droite à gauche, introduction des diverses parties 

Michel Conte, ancien directeur à la Banque Populaire Val de France, ancien Premier Maire Adjoint et Président fondateur de la nouvelle association Les Ailes Arcysiennes à Bois d'Arcy qui aura pour objectif de valoriser le patrimoine aéronautique de la commune de Bois D’Arcy et de sa région.

Philippe Gandillet ,  NEXT INNOV à la Banque Populaire Val de France, Directeur de la communauté du 106 à l’aéroport de Toussus le Noble, membre du Paris Versailles Saclay


Gérard Finan et Jean-Cosme Rivière, membres fondateurs de l'association Aeriastory


Une dynamique qui se met en mouvement pour un potentiel riche en couleurs.

dimanche 11 octobre 2020

Organismes et titres à Toussus le Noble

Au début des années 1990 les deux titres : directeur du Saman (Service d’approvisionnement en matériel de l’Aéronautique navale) » et commandant de la BAN (Base d’Aéronautique navale) Toussus le Noble (sans traits d’union) étaient adjoints, un capitaine de vaisseau ancien assumant ces deux fonctions(1).

Directeur correspond à un rôle administratif, en particulier une délégation ministérielle de gestion financière, et commandant à un rôle d’encadrement militaire. 

Le directeur du Saman était par ailleurs directeur d’établissement assurant la gestion du personnel civil de l’Aéronautique navale en région parisienne. 


Le Saman relevait du vice-amiral d’escadre, chef du SC.Aéro (service central de l’Aéronautique navale), situé à l’Hôtel de la marine, 2 rue Royale à Paris, conjointement à l’état-major de la marine. Le chef du SC.Aéro était directement placé sous les ordres de l’amiral chef d’état-major de la marine (CEMM). Le chef du SC.Aéro était également directeur du service de l’Aéronautique navale qui adjoignait au SC.Aéro d’autres organismes aéronautiques de la marine, comme le Saman, mais ce titre n’était employé que pour les opérations de gestion administrative. 


Le Saman avait la tutelle des Epan (Entrepôts principal de l’Aéronautique navale de Cuers et de Quimper-Guengat). L’entrepôt de Quimper-Guengat a été déplacé sur la BAN Lann Bihoué.  

 


 La BAN correspond à l’infrastructure de vie courante et de soutien de tous les organismes et personnes implantées sur le site, traditionnellement constituée de services généraux
(2), services opérations (inexistants à Toussus le Noble) et de services techniques. 

Sur la BAN étaient également implantés : 


  • le SC.Aéro/Tech : bureau technique sur Service central de l’Aéronautique navale, dépendant du vice-amiral d’escadre, chef du SC.Aéro situé à l’Hôtel de la marine, 2 rue Royale à Paris conjointement à l’état-major de la marine ; ce SC/Aéro Tech était dirigé par un capitaine de vaisseau ancien, chef du bureau technique du SC.Aéro, et lui-même constitué des :  

    • SC.Aéro/STech : section technique du SC.Aéro, dirigée par un capitaine de frégate, chef de la section technique du SC.Aéro (3) , et constitués des équipes techniques chargées de suivre les aéronefs ou les matériels aériens ; une équipe de personnel allemands et italiens étaient chargés du Br1150 Atlantic et adjointe à cette section ;

    • SC.Aéro/Setma : section d’environnement technique du matériel aérien, dirigée par un capitaine de frégate, chef de la section d’environnement du SC.Aéro, et constitué des équipes chargées de la planification des visites des matériels aériens, de la documentation technique, du matériel technique de soutien aéronautique ;

  • le Cigma : Centre international de gestion des matériels Atlantic, dirigé tour à tour par un officier supérieur allemand, français et italien, directeur du Cigma, et chargé de la logistique internationale des matériels du Br 1150 Atlantic ; il avait la tutelle de l’EIMA (Entrepôt international des matériels Atlantic, situé à Berre puis à Cuers et hors douane) ; 

  • Cerali (Centre Ralale de logistique intégré) créée à la fin de 1992, dirigé par un colonel de l’Armée de l’air, directeur de Cerali, et alors chargé de l’approvisionnement initial des matériels du Rafale


Ensuite le Saman a été distingué de la BAN, il y eu donc

  • un directeur du Saman (capitaine de vaisseau ancien) ;

  • un commandant de la BAN (capitaine de frégate).


La BAN, sur ordre d’un CEMM, est ensuite devenue EAN : établissement de l’Aéronautique navale, toujours commandé par un capitaine de frégate.  Cela n’a pas eu d’effet fonctionnel notable,


Lors des évolutions de la fin de la décennie 1990, le SC.Aéro a été modifié, les équipes des programmes aéronautiques et le bureau logistique rejoignant l’état-major de la marine. 

Le SC.Aéro fut alors constitué du SC.Aéro/Tech et de ses deux sections et restait autorité de tutelle du Saman ; son chef, contre-amiral, alors fut placé à Toussus le Noble. Sa mission principale était le soutien aéronautique et la disponibilité des moyens aériens de la marine. Comme les autres services de soutien de la marine et comme le contre-amiral commandant la force de l’Aéronautique navale (appelé Alavia), il était placé sous les ordres directs de l’amiral chef d’état-major de la marine (CEMM) auquel il rendait compte directement.


Dans les années 2000, le titre de directeur du Service de l’Aéronautique navale (4) était le seul utilisé et celui de chef du Service central de l’Aéronautique navale (SC Aéro) était délaissé.


CA2 Jacques Petit

de l’Académie de marine

 10 octobre 2020.



1. Ce qui fut mon cas de 1992 à 1995.

2. Les services généraux comprennent le service du commissariat chargé de la gestion militaire du personnel (bureau militaire),

des soldes (bureau administratif), de la restauration du ravitaillement en matériel autre qu’aéronautique.

3. Poste que j’ai tenu de 1990 à 1992.

4.  Fonction assumée par mes soins de 1999 à 2001. 


Crédit photos : CA2 Jacques Petit - Toussus 1992 - 1995


lundi 5 octobre 2020

Le réveil des Lions au Château Landolff

Lion du Chateau Landolff
crédit photo : Antoine Lasbleis

C'est un travail constructif et partagé qui a permis de faire des Journées Européennes du Patrimoine un événement réussi à Toussus le Noble. 
Des moments en or, qui se graveront dans la mémoire de la commune.  

Toutes les conditions étaient réunies, ajoutées à l’accueil chaleureux des propriétaires privés qui ont mis le domaine à la disposition des habitants de la commune. 

Les visiteurs sont venus nombreux pour voir ou revoir ce lieu qui servit en premier comme base de l'escadrille du Normandie-Niemen durant leur séjour de 18 mois dans la commune en 1945, puis le Carré de l'aéronautique navale durant 65 ans à Toussus.

Le Contre-Amiral Jacques Petit, ayant vécu plusieurs années dans ce domaine et ayant dirigé le SAMAN, Secrétaire des Marins du Ciel et membre d'honneur à l'association Aériastory nous a assuré son soutien. Il a aussi contribué à la préparation de l'exposition "du Farman au Rafale à Toussus le Noble" et commenté les lieux aux visiteurs, durant toute une partie de la journée.

Des officiers et du personnel ayant servi dans ces lieux, sont revenus avec leurs familles partager des moments remplis d’émotion.

La présence de photographes professionnels et de talent nous ont permis de monter une vidéo souvenir de cette journée, merci à eux.

Quant à la discipline du public, imposée par cette période difficile, elle fut remarquable.


         

lundi 21 septembre 2020

Enchantement aux Journées Européennes du Patrimoine à Toussus

Privés, Elus et Aériastory autour du
CA Jacques Petit ancien commandant du S.A.M.A.N.
Journée du Patrimoine à Toussus - 2020


Fermé depuis le départ de l’EAN (Établissement Aéronautique Naval) en 2012, le Château Landolff a ouvert ses portes, exceptionnellement, pour la journée du Patrimoine à Toussus le Noble.

Une belle coordination entre les propriétaires privés du Château, la Commune et l'Association Aériastory qui ont offert l'opportunité de visiter un magnifique parc boisé et un pavillon cossu, surnommé Château Landolff.
Il fut aussi la base de l'escadrille Normandie Niemen durant 18 mois à son retour de Russie, puis quartier du Service Approvisionnement de l'Aéronautique Navale (S.A.M.AN.) et des services qui ont découlé, de 1947 à 2012.

C’est par un temps idyllique, un parc balisé et une exposition dédiée à l'Aéronautique Navale qu’un public discipliné respectant scrupuleusement des règles de sécurité contre le Covid-19 a pu découvrir le lieu.

Représentant des propriétaires, élus et membres de l'Association ont assuré en continu tout au long de la journée, la gestion, la surveillance et la sécurité de l’endroit. Une parfaite coordination qui encourage à d'autres projets.

Vue du parc et château
Crédit photo : Antoine Lasbleis
La couverture médiatique de cette journée a permis de transmettre l'information aux anciens commandants de la base, de leurs officiers et du personnel qui ont travaillé sur ces lieux.

Des rencontres privilégiées avec des personnes qui retrouvent avec beaucoup d'émotions ces endroits dans lesquels ils ont servis plusieurs années.
Le Contre-Amiral Jacques Petit s'est retrouvé quelques années en arrière pour nous remémorer la vie de cette base dont il fut le « Pacha ». Il commenta également au public l'exposition « du Farman au Rafale à Toussus le Noble » dont il fut l'une des principales chevilles ouvrières.

Puis ce fut le tour du C.A. Patrick Allain, commandant de la base du 14.12.1995 au 28.08.1997 avec toute sa famille et ses petits enfants, de retrouver ce lieu. Enfin, c'est avec Christian Mouis (01.10.1999-12.06.2000, commandant de l'EAN) que nous avons eu le plaisir de reprendre contact.

Pour cette journée, la mémoire de la présence du Normandie-Niemen était aussi mise en valeur à l'endroit-même où l'escadrille, au perron du château, prit le temps d'une pose photo

Tout le monde à Toussus a apporté sa contribution. Ainsi, la pause déjeuner fut servie autour de pizzas et des collations venues du Crousti Pizza et du Cocci Market ouvert pour l'occasion. Le tout arrosé de fameuses bouteilles de vin Libanais 2007, Symphonie des Caves Château Khoury, sponsor de l'événement Normandie Niemen 2018 à Toussus. Les bouteilles étant estampillées Rayak 1942, naturellement et terminer par des douceurs libanaises offertes par le Domaine.

C'est un flot en continu et avec joie que les habitants de Toussus sont venus passer une partie de la journée avec leurs enfants éblouis par la découvrte de paons dans le parc.  

Ce fut donc une journée découverte et notre reconnaissance aux propriétaires d'avoir ouvert les lieux et offrir à la commune cette belle opportunité.

Cerise sur le gâteau, et circonstances obligent, la PAF de retour de la clôture du Tour de France nous a offert un beau panache bleu blanc rouge avant un coucher de soleil tout en or.

Une vidéo suivra prochainement pour revoir en images, cette journée mémorable.


jeudi 17 septembre 2020

Valorisation du Patrimoine coordonnée dans un organigramme circulaire

Journée du Patrimoine 2020 - Un organigramme circulaire
Privés - Mairie - Association
En avril 2019  lors de l’intervention d'Aériastory à la commission mémoire de l'aviation de la DGAC sur le thème : "Aviation des villes, aviation des champs - Comment Investir dans le patrimoine aéro-historique", nous développions dans l’optique que pour assurer un "bon retour sur investissement", il est nécessaire de créer des synergies en chaines, selon la citation de Saint Exupéry :  « Dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche, il faut les créer et les solutions viennent ».

L’organigramme hiérarchique pyramidal était révolu.  Il fallait mesurer les forces  autour d’un organigramme circulaire de partenaires et un commandement non-hiérarchique. Chacune des parties détenant une partie d’une combinaison globale qui ouvrirait la porte de l’objectif fixé.  

Ainsi, ces cercles : « Pouvoirs administratifs régionaux », « Pouvoirs administratifs locaux », « Associations » et « Privés » disposant d’un ou plusieurs leaders, pourraient passer d’un cercle à un autre en fonction du contexte.
Les représentants de chaque cercle endossant la charge de dynamiser ses groupes, de manière collégiale et en égalité des différentes fonctions.

Un management appliqué depuis 2007, qui n’a pas pris une ride.  

Dernière réalisation lors de la Journée Européenne du Patrimoine 2020. Un événement  organisé à Toussus en  coordination entre les propriétaires du Domaine, la Mairie et Aériastory.

mercredi 16 septembre 2020

Le Chateau Landolff, une journée Patrimoine dédiée à l'Aéronautique Navale



Le Château Landolff ouvrira ses portes pour la journée du Patrimoine,  

dimanche 20 septembre, de  10h00 à 18h00 heures,

pour une journée dédiée à l'Aéronautique Navale ayant habité ces lieux durant 65 ans.

Une belle occasion  de faire connaître aux habitants de Toussus ce domaine privilégié historique, résidence du Groupe Normandie Niemen puis ancien carré des officiers  du service d'approvisionnement en matériel de l'aéronautique navale (S.A.M.A.N.), devenu privé en avril 2015.
Pour l'occasion, les nouveaux propriétaires du Domaine acceptent d'ouvrir les lieux à  la Mairie et à Aériastory. Le château étant en réfection deux salles seront ouvertes au public.

Le public pourra se promener et découvrir ce lieu, le long des endroits balisés qui seront seuls accessibles. 

Entrée piétons par la route de Villiers le Bâcle.
Parking de la Mairie

A l’intérieur du Château :

Salle du Bas :
Une exposition  se tiendra dans l'une des salles du château, sous le titre de : « du Farman au Rafale à Toussus le Noble ». Elle relate la première livraison d’un avion Farman à la Marine en 1910 , à Toussus, jusqu’à 2012 et le développement des divers organismes des services d’approvisionnement de l’aéronautique Navale.  

Salle du haut :
Des vidéos seront projetées
  • sur les travaux entrepris par la Marine, depuis 1947 à 2012
  • les célébrations communes des 100 ans de l'aérodrome de Toussus et les 60 ans de présence de l'Aéronautique Navale. 
  • Pour ne pas être en reste, une projection de la maquette d'un avion Farman aux insignes de la Marine, comme livré en 1910 et qui serait installée à l'entrée de la commune, une fois le projet approuvé par le Département.-             

Pour cause de Covid-19, les visiteurs  et leurs enfants de plus de 10 ans doivent être munis d’un masque pour y accéder au Domaine.

Le Domaine étant privé, prière de ne pas sortir hors du balisage tracé, les enfants devront être surveillés par leurs accompagnateurs et respecter la propreté des lieux.



lundi 14 septembre 2020

Réunion technique du rond point Farman à Toussus le Noble

 Lundi 14 septembre s'est tenue en mairie de Toussus une réunion des différents acteurs afin d'étudier la technicité de la mise en place de la maquette du Farman MF10 aux insignes de l’Aéronautique Navale sur le rond point de la D 918 à l'entrée de la commune.

Etaient présents Madame Le Maire, Vanessa Auroy, et l'adjoint au Maire, Christine des Saints,  le Secrétaire de mairie, Jérome Buard, Madame la Directrice des mobilités du Département avec le responsable du pôle infrastructure VRD et Gérard Finan, président d'Aeriastory.

Nous remercions les responsables du Département d'être venus pour leurs informations et leurs conseils.

C'est la mise en route des premiers jalons nécessaires à la construction de ce dossier. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de son évolution.

mercredi 9 septembre 2020

CAP à l'innovation au 106 de l’aéroport de Toussus


P. Gandillet et G Finan - Aéroport de Toussus le Noble
Depuis le début de l'aviation et l’arrivée de Robert Esnault-Pelterie (REP) puis des frères Farman à Toussus, il y a plus de 113 ans, cette plateforme s'est toujours démarquée et fut précurseur dans son domaine tant dans l'industrie, la recherche que dans le secteur tertiaire. 

L’innovation technique a toujours été l'élément maître de ces industriels dans la construction de leurs avions. 
En voici quelques exemples,comme le monoplan REP à structure métallique quand les avions sont faits en bois, l’invention du manche à balai, la pompe à essence et les moteurs chimiques pour fusées. 
Il y en eut 120 autres inventions au nom de REP! 

Les frères Farman ne sont pas en reste: Maurice Farman devient le recordman des voyages à vue,en ville. Il est aussi salué pour la fiabilité de son premier aéroplane, leurs premières expériences pionnières en radiotéléphonie aérienne; des avions exportés et fabriqués sous licence dans le monde. 
Le premier à équiper la Marine Nationale en 1910.

Ensuite, ils introduisirent le «Goliath», un bombardier reconverti  qui devient premier avion de ligne long courrier (pour l'époque)à assurer des vols réguliers entre Paris et Londres à partir de 1919, stimulant considérablement l'aviation commerciale en France et dans le reste de l'Europe. 
Les écoles de pilotage créées par Farman acquièrent une réputation mondiale et restent jusqu’à aujourd’hui un exemple dans l'accueil et la modernité du service. 

Autour de la plateforme de Toussus, d'autres aérodromes voient le jour comme, Blériot, Borel,  des événements comme le saut en parachute de Pégoud, Hélène Boucher et le Rafale de Caudron à Guyancourt, etc… 

Aujourd'hui, l'Université Paris Saclay persévère dans la recherche et l'innovation et se classe 14e mondial sur 1000 au rang des Universités.  

L'Aérodrome de Toussus depuis la celebration de son Centenaire en 2007 ouvre une ère dédiée à la créativité, la recherche et l'innovation. 

Toutefois, 2020 sera une année à marquer d'une pierre blanche sur la plateforme de Toussus avec l'arrivée de la Communauté du 106. Une communauté dédiée à l’innovation créée par Pierre Duval et dirigée par Philippe Gandillet, NEXT INNOV by Banque Populaire Val de France et Directeur de la communauté du 106 à l’aéroport Paris Versailles Saclay. 

Une devise autour d’un CAP : CONVIVIALITÉ, AMITIÉ, PASSION et comme objectif: maintenir 
le bon CAP pour développer l'innovation aéronautique (start-up et entreprises innovantes) à l'aéroport de Paris Versailles Saclay à Toussus le Noble avec l'appui de référents innovation répartis sur l'île-de-France, notamment le Plateau de Saclay et la Région Centre Val-de-Loire.

Une direction qui va dans notre vision de valorisation dans une économie circulaire et une communauté avec qui nous aurons plaisir à apporter notre contribution.

lundi 7 septembre 2020

Valorisation du patrimoine en privilégiant les circuits courts


Simulation Maquette MF10 Marine, rond point de Toussus
Crédit photo : Pierre-André Biron - Dawnlight
La promotion et la valorisation d'un patrimoine communal repose en premier sur un engouement collectif et une initiative locale communale et/ou associative,  proche d’un vivier économique mitoyen, avant de se tourner vers les Administrations Régionales et les sponsors externes qui demanderaient à prendre le pouls, avant de s'engager dans les enjeux du projet et trouver le lien à leurs objectifs stratégiques.

Dans la situation du Covid-19 annoncée en mars et la fin du confinement, en juin, l'activité a repris sur la plateforme de Toussus. C'était aussi sans compter sur l'exaspération des maires des communes voisines et des associations de riverains, envers une nuisance sonore vite oubliée alors que la vie économique était proche de l'asphyxie. 

Avec cette pandémie, c'est une nouvelle ère qui se dessine avec des remises en question obligées et une révision des priorités, pour la survie des entreprises et des compagnies. 
Revenir à une situation comme en 2019,  si c’est possible, demanderait plusieurs années d'efforts en continu et des dégraissages massifs.

Simulation Maquette MF10 Marine, rond point de Toussus
crédit photo : Pierre André Biron - Dawnlight
Les indicateurs prévoient une rentrée chaude en septembre. Planifier ses objectifs pour avancer, revoir les procédures et s'adapter au mieux à cette nouvelle situation devient primordial pour garder la machine en marche.

Dans cette conjoncture, la valorisation et la promotion du patrimoine  tiendrait sur une dynamique collective mitoyenne, favorisant les circuits courts, fédératrice de compétences et libératrice d'innovations pour se diriger vers un effet de levier du secteur économique.

En ce qui nous concerne, c'est donc en premier lieu, une catalyse avec les usagers et des entreprises de la plateforme aéronautique de Toussus qui nous importe, pour valoriser cette plateforme mythique afin de promouvoir le tissu économique et dorer sa carte de visite.

L'aéroport de Toussus le Noble regroupe aujourd'hui:
  •  9 aéro-clubs avec un nombre qui varie entre 50 et 300 membres soit un total approximatif  de  1300 membres Coût horaire de vol : fourchette 130/250€ - adhésion  annuelle entre 150 et 250€
  • 5 écoles de pilotages
  • 1 école des métiers
  • 2 entreprises de maintenance de réputation mondiale : CA 95.000.000€ et 1,1 milliard€
  • 4 entreprises technologiques et mécaniques
  • Des entreprises : 4/5

Une synergie Usagers / Association créatrice est à bâtir pour la valorisation du patrimoine et nécessaire pour créer une relation Plateforme/ Riverains, génératrice d’énergie, dynamique et équilibrée.

Simulation Maquette MF10 Marine, rond point de Toussus
crédit photo : Pierre André Biron - Dawnlight
Notre projet actuel : Un Farman MF10  à l'entrée de la commune et de l’aéroport. 

Merci à l'ACOP, et sa présidente Christine ASCIONE, pour avoir été les premiers à nous accorder leur soutien pour ce projet et bien d'autres au préalable...



  


La Tour prend garde! - Souvenirs du Cdt Jacques Pageix 1982-1997





                                           Article retiré -  10 septembre 2020

    Une nouvelle publication est en préparation pour une diffusion sous deux articles.

samedi 5 septembre 2020

Succès du Forum des Associations à Toussus

Stand Aeriastory à l'ouverture du Forum
Photo : Bruno Muthelet
Le forum des associations millésime 2020 a été marqué par une belle présence aéronautique à Toussus le Noble :

Au stand d'Aeriastory, pour la préservation du patrimoine aéronautique une forte affluence de familles et de leurs enfants avec plein de questions sur l'histoire de l'aéronautique sur le plateau.
Des posters ont été offerts aux enfants, pour leurs chambres, et meubler leurs rêves de voler un jour.

L'ASCT présent avec la section "école de pilotage" où 3 professionnels (Fred alias James Airwolf de l'ACPS, Christine Ascione  présidente de l'ACOP et Alexandre Tetu, jeune pilote ASTON/ATCF) ont pu partager leur expérience et répondre aux questions des habitants concernant le brevet PPL, le BIA, le PPL (H), les vols d'initiation ou encore les baptêmes.
En plus des habitants de Toussus, une belle présence des communes de Chateaufort, des Loges et Buc!
Super contacts et super ambiance.
Bravo à la Municipalité pour la disponibilité, l'organisation, le café, les croissants et le choix du lieu.
Le Gymnase était assez spacieux pour décaler les stands et éclaircir la foule afin de répondre aux normes de protection contre le Covid-19

vendredi 28 août 2020

Patrimoine en valeur à Toussus le Noble

Une animation du projet Farman (Commune- Aériastory) au rond-point à l'entrée de Toussus. Deux scénarios qui seront présentés au service technique du Département pour approbation. La maquette sur une butte fleurie ou de préférence avec l'actuel sapin.
Une animation réalisée avec brio par notre partenaire architecte Pierre-André Biron de Dawnlight avec qui nos réalisations et projets se développent.
Un grand merci à lui pour son aide inestimable.
La vidéo avec son est encore plus agréable.


         

mercredi 26 août 2020

Forum des associations à Toussus le Noble

Aériastory sera présent à la journée des associations de Toussus Le Noble, 

Samedi 5 septembre 2020.

L'accueil du public au forum se déroulera dans le gymnase Christian Marty de 10h à 13h.

Par mesure de sécurité face au COVID-19  l’entrée se fera par les grandes portes côté dojo et la sortie par la porte de secours côté gradins/mur d’escalade.
Des surchaussures seront proposées afin de pas abîmer le revêtement du gymnase. Vous aurez la possibilité de vous déchausser.
Les normes sanitaires de désinfections des mains, de distanciation et de port du masque seront de rigueur.

La nouvelle municipalité opte  pour cette nouvelle formule pour plus d’espace pour circuler, plus d’espace pour s’installer et donc une meilleure visibilité.

Nous vous attendons nombreux pour le renouvellement de vos adhésions et nous nous ferons un plaisir de vous exposer nos projets actuels et futurs.

Votre adhésion et/où renouvellement peuvent se faire sur place par règlement en espèce ou par chèque.
par virement sur notre compte au lien   :  https://www.helloasso.com/associations/aeriastory/adhesions/nouvelles-adhesions-grand-public-2
un reçu fiscal est automatiquement délivré.

Au plaisir de notre prochaine rencontre

vendredi 7 août 2020

Sylvie JOLIOT ou la passion de l’aéronautique, l’espace, l’écologie et les neurosciences.

Sylvie Joliot
 Pour accompagner la sortie sur Amazon de ses deux livres « Space canopy : de l’océan vers les étoiles », avec un tome   
« éveil de l’aviation » et un tome 2 « océanographie et spatial au secours de la planète », une interview de Sylvie Joliot afin de mieux connaître son parcours et ses motivations à écrire ces ouvrages.

DJ : Peux-tu nous rappeler, Sylvie, ta jeunesse, avant d’entrer dans la vie active ?

Bretonne, je suis issue d’une famille de commerçants, bien éloignée des sujets de l’aéronautique et de l’espace, et, fin des années 60, nous ne parlions pas encore d’écologie !
Toutefois, très jeune, j’avais des rêves remplis d’aviation et d’espace. Je contemplais le soir les étoiles à travers le velux de ma maison située au bout d’une pointe de la côte d’émeraude, dans un ciel sombre, sans encore de pollution lumineuse, d’une pureté sans égale …
Que de questions traversaient alors mon esprit : pourquoi cette immensité ? Qui l’a créé ? Quelles sont ses règles ? Quels sont ses mystères ? Et j’avais l’impression parfois d’être écoutée par cet infini sublime !
D’autre part j’étais aussi attirée, en particulier à travers les spectacles offerts par la nature, par la peinture et les arts.

DJ : Alors comment es-tu arrivée à découvrir l’aviation puisque tu n’étais pas issue de ce
milieu ?

Effectivement je m’étais lancée dans des études administratives. Or je rêvais d’aventures.
Un matin, un homme frappe à ma porte. Je m’appelle Denis Roger, me dit-il, je suis votre nouveau voisin et j’ai besoin de votre aide … L’ayant secouru, petit à petit ma vie change
d’orientation. Denis, pilote de la Patrouille de France, me prend en charge et m’amène à découvrir le pilotage avion : il devient mon instructeur et décide de créer avec moi une école de pilotage pour les jeunes (« Jeunesse Aviation »). Cette dernière démarre son activité à Auch Lamothe, puis se développe sur Carcassonne.
De mon côté, je passe mon brevet de pilote privé avion et il m’initie à la voltige. Nous motivons plus de 4000 jeunes aux métiers de l’aéronautique : pilotes de ligne, militaires, contrôleurs, ingénieurs, etc.

DJ : Et après Jeunesse Aviation ?

Denis m’a encouragé à poursuivre mon chemin sur une nouvelle voie, afin de pérenniser mon avenir. Je suis partie suivre une formation à l’ENAC et me suis retrouvée à la sortie sur les
pistes de Roissy-Charles De Gaulle, responsable d’opérations de trafic pour préparer des vols
Air France.

DJ : Comment as-tu eu l’opportunité d’entrer dans le monde spatial ?

Je suis tombée gravement malade. Une fois guérie je me suis fait embauchée sur un poste moins contraignant à l’aéroport de Blagnac. Après 2 années, une connaissance me parle d’un poste à Toulouse, au CNES, pour suivre les données satellitaires, par exemple la surveillance des bateaux en détresse à travers la planète, le suivi animalier pour les scientifiques, le contrôle des activités volcaniques …
J’ai passé ainsi mes nuits durant 4 ans. Fatiguant mais palpitant et utile !
Je suis allée ensuite au milieu de la Direction de l’océanographie spatiale où j’étais en contact
avec des scientifiques experts des changements climatiques.

DJ : Parlons maintenant de ces dernières années et tes passions nouvelles …

Une cadre de l’équipe océanographique, m’a, un jour (au début des années 2000), parlé de méditation. Cette connaissance de l’esprit faisait déjà écho en moi. Je suis allé écouter des grands Maîtres, ceux de Matthieu Ricard. J’ai eu la chance d’avoir des enseignements profonds, ancrés dans l’actualité de notre monde occidental (vie stressante au travail, écologie, respect des autres, connaissance de soi, etc.) … et non dénués d’humour ! Durant cette période j’ai eu aussi l’occasion de suivre une formation MBSR (1) et de connaître les neurosciences.
J’ai pu approfondir ensuite mes idées en ayant la chance de rencontrer et travailler avec des philosophes. D’abord avec Fréderic Lenoir sur une expérience de formation philosophique et éthique des enfants (projet SEVE), puis avec Fabrice Midal qui mêle, avec subtilité, intelligence et finesse, les philosophies occidentales et orientales à la méditation. De plus les sujets abordés sont totalement d’actualité, comme par exemple comment vivre le confinement COVID 19 ? Comment retrouver la confiance en soi après un burn out ? Comment considérer
son ego ? Comment résoudre des conflits ? etc.

DJ : Et les arts dans tout ça ?

Comme tu le sais, je suis aussi passionnée par les arts manuels : le design d’intérieur et la peinture notamment. Je me suis tournée vers ces occupations comme des loisirs, tout en suivant des cours. Sous tes encouragements j’ai voulu illustrer moi-même mes romans avec des peintures rappelant celles de Saint-Exupéry, où transparaissent la poésie de la nature et mes émotions fortes pour l’aéronautique et le spatial.
Bien entendu, reste l’écriture … C’était un défi. Je voulais, à la fois, transmettre mon témoignage sous forme romancée, du moins pour le premier tome sur l’aviation, et donner des messages de confiance en l’aéronautique et le spatial. Ce sont de formidables écoles de la vie. Ce sont des disciplines qui donnent confiance en soi. Malgré la situation actuelle il faut croire en leur avenir car les hommes et femmes de ces domaines, je l’ai vu, savent étonnamment se renouveler, innover, et franchir les difficultés ! Les jeunes ont besoin d’espoir et nous pouvons leur transmettre notre expérience. A eux de continuer, avec leur dynamisme, à conduire le changement.

 --------------
(1) MBSR : Mindfulness-Based Stress Reduction
Programme développé par Jon Kabat-Zinn aux Etats Unis (Faculté de Médecine du Massachusetts),
pour réduire le stress à partir de pratiques de « pleine conscience » c’est-à-dire la conscience pleine de l’instant présent.

mardi 4 août 2020

Aériastory tient ses promesses envers Anciens Aérodromes

Le 20 février 2020 Anciens Aérodromes et Aériastory officialisaient leurs relations.

L'objectif: Regrouper nos travaux pour une mise à  jour du site de l’Atlas des Anciens Aérodromes sur les diverses plateformes limitrophes à Toussus le Noble, nées au début de l'aviation.

Au résultat : dix huit fiches sur ces aérodromes, existants ou ayant existé, dont certains eurent une vie  éphémère.

C’est l’histoire de l'aviation sur le Plateau de Saclay et du Val de Gally qui revit avec le foisonnement à une époque qui applaudit l’arrivée du plus lourd que l’air, ses industriels, ses chercheurs et les exploits de ces pilotes inventeurs et téméraires qui ont permis d'être ce que l’aviation est aujourd’hui.

Dix huit aérodromes pour ce petit périmètre démontre l’engouement du Monde et de la France pour cette nouvelle industrie dans une Région qui devient « berceau de l’aviation ». C'est une nouvelle perception des stratèges militaires qui se perce , au fil du temps, pour la maîtrise des airs. 
Des fiches que l'on retrouve aussi sur : http://aeriastory.fr/environnement/

Il aura fallu pour cela, les travaux combinés d’historiens autour d'un regroupement des ouvrages : Huit aérodromes sur un plateau ainsi que cent ans d’aéronautique au val de Gally, sorti quand nous célébrions le Centenaire de l'aérodrome de Toussus, pour condenser ces fiches.

Des fiches qui traversent sur cent ans, des périodes d’euphorie et de crises. L'histoire d’entreprises qui naissent, qui fusionnent ou qui disparaissent,  pour former ce qu’est aujourd'hui les colonnes vertébrales de l'industrie aéronautique militaire et civile, et des compagnies aériennes.

L’histoire, dit-on, se répète, l’ambition de l’Homme toujours plus grande. 
Se rappellera-t-il que « L’expérience est simplement le nom que nous donnons à nos erreurs » – Oscar Wilde 
Comme pour les crises économiques précédentes, le Covid-19 et la pandémie mondiale que nous traversons en 2020, va encore porter un coup fatal à nombre d’entreprises et de compagnies aériennes qui n’auraient pu ou su s’adapter rapidement à la situation. 
Le tamisage sera obligé et où il n’est pas assuré que les plus gros s’en sortiraient le mieux ou couleraient plus vite...

Face a cette pandémie, entre le microbe et la société, c’est une guerre de mouvements qui s’annonce, où l’agilité des circuits courts de prises de décisions auront des avantages sur les plus gros. 
Nous avons déjà exprimés notre avis à ce sujet lors du Centenaire de l'aviation civile et commerciale  : 1919 - 2019  David chez Goliath